Fehlertext für Eingabe


toolbar

Nicolas Poinsot
écrit le 29.05.2013 dans Autres sites sociaux


La relève des réseaux sociaux va venir des smartphones

Les utilisateurs invétérés de smartphones ou de tablettes vous le diront: ils n’allument quasiment plus leur ordinateur, comblés qu’ils sont par leurs applications permettant de tchater, de partager, de réseauter, de surfer, dénicher, se renseigner, écrire, communiquer… tout cela dans quelques dizaines de grammes de métal qu’on glisse dans une poche et trimballe d’un horizon à un autre.

D’ailleurs, parmi le milliard de membres de Facebook, beaucoup fréquentent exclusivement la plateforme via leur téléphone. Pas étonnant que les dirigeants du site soient actuellement en train de choyer leur application, l’ayant même dotée d’un emballage de luxe en la personne du téléphone Facebook ou de l’interface Facebook Home (un emballage qu’ils souhaitent surtout capable de faire de l’ombre aux concurrents osant venir empiéter sur le territoire du réseautage social).

L'ordinateur au placard

Car des concurrents, il y en a. Et même de plus en plus. Et peut-être encore mieux armés, ou pensés. Ces très jeunes outsiders sont en effet non pas nés dans un esprit PC, comme le site de Mark Zuckerberg, mais ont vu le jour dans le contexte du smartphone omniprésent et omnipotent. Ils sont du même ADN. Raisonnent avec une logique similaire. Sont notamment dans ce cas Path et Line, des réseaux sociaux en plein essor et qui pourtant ne sont pas utilisables sur un ordinateur classique.

Ces deux candidats sérieux au trône de Facebook fonctionnent indifféremment sur OS et Android. Le premier est souvent présenté comme un mix de Twitter et de Facebook. Lancé fin 2010, il est en train de connaître un succès sans précédent, enregistrant récemment une hausse du nombre de ses membres de l’ordre du million. Au total, 10 millions d’adeptes écument la plateforme régulièrement. Un joli score! On peut y poster des statuts et des photos, partager des événements, et disposer d’une liste de contacts n’excédant pas 150 amis.

Lien humain à toute épreuve

Le second arrive tout droit d’Extrême-Orient, où il est en vogue. Ce qu’on ne soupçonne pas, c’est que Line a vu le jour dans des conditions tragiques. Le développeur coréen Naver l’avait conçu au lendemain du tsunami de 2011 au Japon, afin de faciliter les communications et l’entraide quand la plupart des lignes de téléphone fixe étaient hors service. Ici, ce n’est pas Facebook et Twitter qui se mélangent, mais plutôt Skype et Facebook.

Alors que Path met l’accent sur le partage de données personnelles, Line est construit autour d’une messagerie instantanée et d’un téléphone dont les communications sont gratuites. A l’heure actuelle, animé par une croissance échevelée supérieure à ce qu’avaient pu vivre Facebook ou Twitter au même moment de leur existence, l’application réunirait près de 300 millions d’utilisateurs sur les cinq continents. La bataille sociale sur smartphone ne fait donc que commencer.


Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!


S'abonner à ce blog:

S'abonner par mail:
Veuillez corriger votre adresse e-mail


Confirmer



Archives par sujet:




Copyright © Coopération - All rights reserved Coopération